Blog Cecile Casabianca

OUI je le veux

 

  Avant de dire cette phrase tant attendue pour certaines ou tant regrettée par d'autres, il y a une étape ultime mais néanmoins essentielle si vous ne vous mariez pas au camp naturiste de la station balnéaire du coin…. Choisir LA robe. Le but étant de faire baver les copines et la communauté insta de jalousie et de lire dans le regard de votre homme : "Ca c'est ma meuf !!!!"

  Prête ? on met ses nouvelles chaussures aux talons de 11, achetées une blinde sur Yoox pour lesquelles on a économisé 6 mois et qui, à défaut de nous habiller le pied chaque jour et surtout le jour J, nous donne l'impression d'être canon, grande et pas si pauvre que ça (penser à brûler le relevé bancaire du mois). Il est important de ne pas aller repérer ou essayer sa robe dans sa tenue du dimanche, non pas celle de l'église pour les plus pieuses mais celle de la lose (tu vois de quoi je parle hein ?), pas maquillée et pas coiffée, le résultat sera médiocre soyez en sûre.

  Ne prenez pas avec vous toutes vos copines, aucune n'a vos goûts, vous finiriez Schizo en culotte, et pour caricaturer grossièrement : les célib vous préfèreront en jogging et les déjà mariées auront peur que vous soyez plus canon qu'elles à l'époque. Votre BBF, votre sœur ou votre mère (sous tranquillisant seulement) seront parfaites.

  Arrivée en boutique parlez de vous, de ce que vous envisagez comme mariage, surtout de ce que vous aimez chez vous, physiquement… le « j’aime la déco beige  mais pas le fromage ne nous concerne pas ». L’idéal si vous connaissez déjà l’esprit de la robe que vous voulez c’est d’avoir les sous-vêtements adaptés, prenez un soutif à votre taille mais une culotte une taille au dessus. Autres détails, paroles de mariées : LA NUIT DE NOCE SEXY FOLIE EST UN MYTHE !!!!! Pensez à votre confort sous la robe. Et si l’envie et le courage vous gagne après la nuit blanche, le stress, le « oui je le veux », les photos ratées, les bises baveuses de tonton Gérard, les heures de danse, le repas gargantuesque, la pièce montée, et les litres de champagne… alors changez vous avant de filer sous les draps et à ce moment enfilez les dessous que vous estimerez de circonstance (normalement monsieur dormira déjà).

  Ensuite deux options s’offrent à vous, si vous allez dans des chaines, faites confiance à la vendeuse et si vous allez chez un créateur… faites confiance au créateur... simple. Evitez de ramener la photo de la robe Rim Arodaky d’il y a trois ans à 5000€ en demandant la même à 1500. Vendez vos nouvelles chaussures et n’invitez pas vos beaux-parents ça augmentera le budget. N'attendez pas le dernier essayage pour dire que vous préfériez un décolleté dos plutôt que devant et ne perdez pas 5kg l'ultime semaine... c'est trop tard.

  Une fois amoureuse de votre robe, fauchée et fâchée avec belle maman… Ayez confiance en vous c’est la plus belle des tenues et ce qui fait la différence. Félicitations Mademoiselle.

A bientôt.

 

*Photo: Marinella de Castro

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas publié